Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 03:20

Nous sommes arrivés à Beijing après un toujours trop long voyage en avion. 14 heures à regarder un film, tenter de lire ou de dormir, assis pas tellement confortablement avec ce bruit continuel et envahissant. Il est quand même extraordinaire que tout ça se passe à 900 kilomètres à l'heure et à 10,000mètres d'altitude! Les voyages en avion sont toujours violent parce que trop rapide. On ne voit pas les choses changer tranquillement autour de nous, on a pas le temps de s'acclimater, de voir venir les choses. On embarque à Montréal et débarque à Beijing sans transition. Violent dis-je.

 

Ce soir nous jouons au Eastshore Café, un de mes endroits préférés en Chine. Sur le bord du lac HuHaï, en plein coeur de Beijing, c'est un club de jazz apprécié de la gente estudiantine (pas de prix d'entrée) doté d'une ambiance, ma foi, un peu bruyante mais bien vivante. Son gérant, monsieur Lee, nous accueille toujours de façon chaleureuse. C'est le seul endroit que je connaisse (tout pays confondus) où on nous offre systématiquement un plateau de fruit à la fin de la soirée. Chose bien appréciée des musiciens.

 

Suis bien content de retrouver l'atmosphère bon enfant qui règne dans le quartier où nous logeons. À deux pas du Eastshore, notre hôtel se trouve dans un houtong, quartier populaire où on peut acheter des fruits, de la nourriture, des vêtements etc. Beaucoup de boutique, un peu touristique mais qui a gardé tout le charme de ce genre de quartier. Des cafés, restaurants en tous genres (de bio à fastfood), de petites terrasses accueillantes et j'en passe. On y trouve même le plus petit bar au monde (c'est ce qu'affirme un affiche à l'entrée): une (minuscule) table, 2 chaises...Je ne sais pas comment le proprio arrive à faire son profit...

 

Concert ce soir donc. J'ai bien hâte de "tester" le répertoire. Essentiellement composé de musiques de film, réarrangées pour un quatuor (basse, batterie, guitare et saxophone) il m'a fallu parfois pas mal de réflexion et de travail pour donner du sens à une musique écrite à l'origine pour orchestre symphonique par exemple...Donner aussi des plages ou des espaces pour l'improvisation dans une musique pas vraiment conçu pour ce genre d'exercice est un peu risqué par moment. Garder l'équilibre entre la composition, l'écriture et l'improvisation, respecter la "saveur" original d'un morceau sans en être l'esclave non plus...Apporter éventuellement sa touche personnelle sans être toutefois envahissant. 

 

Travail de funambule par moment...

 

Demain c'est voyage en train (2 heures et demi environ), répétition et test de son en après-midi et concert le soir.  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires