Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 16:50

Je viens tout juste de terminer un concert dans une salle d'environ 800 places au Henan Art Center dans la ville de Zhengzhou (province de Henan). Magnifique acoustique, nous jouons donc sans retours (monitor), sans micros, à l'ancienne pourrait-on dire. Le fait de ne pas utiliser toute cette technique nous donne un sentiment (réel) de liberté et de contrôle sur le son. L'utilisation d'un micro m'enlève toujours une partie de mon aisance sur scène. Le simple fait de devoir rester physiquement proche de celui-ci me dérange et j'ai l'impression qu'il me reste toujours une attache avec ce monde-ci. C'est probablement une des raisons qui font que les concerts en salle n'atteignent que rarement l'intensité des concerts en club, moins formels. Par contre la qualité et le confort d'écoute sont certainement de meilleurs qualité. 

 

Cette série de concerts en Chine comporte une initiation à cette musique, brève introduction des instruments, historique brossé à grands traits et mise en contexte des morceaux joués. La réaction du public chinois est déconcertante, chaleureuse et enthousiaste. Il arrive fréquemment que cet enthousiasme se traduise par des applaudissement à des moments où l'on s'y attend le moins: au milieu d'un thème, pendant les échanges entre la batterie et le piano ou le saxophone,ou alors en plein solo de basse etc. Moins formel qu'en classique, où l'on ne doit pas, par exemple, applaudir entre les mouvements d'une suite, encore moins pendant l'exécution d'une oeuvre quelle qu'elle soit. Ces conventions ont tendance à rigidifier, codifier les émotions et les rendre un peu mécaniques. J'aime sentir le public réagir et le laisse volontier décider du moment où il peut le faire. Cela n'enlève rien à la musique et notre concentration ne s'en trouve pas pour autant dérangée. Cette communication impromptue est charmante et je suis certain que cela participe à un rapprochement entre des cultures que l'on pense incompatibles et éloignées...et qui le sont par certains côtés. Je crois sincèrement que cela vaut certainement les délégations officielles...et à moindre prix!  La musique réunit parce qu'elle parle directement au coeur.

 

Demain nous nous dirigeons vers Qingdao, ville située au bord de la mer, en face de la Corée du Sud. Réputée pour (entre autres) sa bière, cette ancienne colonie allemande (fin 19ième siècle) possède une achitecture européenne qu'il me tarde de découvrir. Là-dessus je vous laisse, j'ai un avion à prendre tôt demain matin.           

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires