Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 03:16

"...Notre tâche réelle au cours de la période qui vient est de mettre sur pied un modèle de relations qui nous permettra de maintenir une position de déséquilibre(...) Pour ce faire, nous devrons nous dispenser de toute forme de sentimentalité et cesser de rêver les yeux ouverts; notre attention devra se concentrer partout sur nos objectifs nationaux immédiats(...) Nous devrions cesser de parler d'objectifs vagues et(...) irréalistes tels que les droits de la personne, l'élévation du niveau de vie et la démocratisation. Le jour n'est pas très loin où nous serons obligés d'agir directement en termes de rapports de force. Par conséquent, moins nous nous embarrasserons de slogans idéalistes, mieux cela vaudra."

 

Pourriez-vous deviner de quel pays une telle politique provient? Russie? Chine? Iran? Corée du Nord ou autres pays supposés dangereux ou anti-démocratiques?

 

Cet extrait provient en fait de la Policy Planning Study (PPS 23) rédigé par George F. Kennan pour l'équipe de planification de secrétariat d'état en 1948. Avec cet extrait et un rapide coup d'oeil sur la politique étrangère des États-Unies depuis son application, on peut très bien voir que ce texte a été suivi presque à la lettre. Bien sûr, on claironne des "slogans idéalistes" pour apaiser le peuple (droits de l'homme, démocratie) mais l'objectif des États-Unies est limpide et...horrible! Ils considèrent le monde comme une épicerie et sont prêts à tout pour garder leur suprématie. Ne me parlez plus de ce pays comme exemple de liberté...s'il vous plaît...Ouvrons les yeux et rendons les médias plus responsables et honnêtes, plus proche de la réalité ou alors cessons de les consulter pour ces sujets si importants. Allons à la source ou dirigeons nous vers des gens qui se sont sérieusement penchés sur ces problèmes. C'est notre devoir de citoyen. J'aime les moutons mais pas quand ils ont forme humaine...

 

Je suis bien conscient que je ne fais qu'effleurer ces sujets de la plus haute importance car ils concernent notre avenir. Nous vivons dans une société que l'on dit ouverte, profitons-en!  

 

Lire en tournée est une de mes activités préférée. Beaucoup de voyages, d'attentes, de temps libre rendent possible la lecture. Le choix de livres apportés est d'une grande importance. Pour ma part, qui ne suis pas un grand lecteur de roman, je privilégie les sujets comme la philosophie (cette fois j'ai dans ma valise un livre de John Stuart Mill: L'utilitarisme) ou divers sujets de société (analyse des médias, histoire, politique etc.). J'aime voyager léger, les livres doivent donc être de proportions raisonnables. Pas question ici d'apporter des "briques" qu'il faudra transporter en sacrant sur l'auteur parce qu'il manque de sobriété, de simplicité, ce qui n'est pas toujours possible, évidemment...J'aime aussi les livres que je pourrai approfondir, donc éventuellement relire pour en extirper tout le sens et comprendre son auteur jusque dans les moindres recoins de sa pensée. Je complète souvent mes lectures par des recherches sur internet, vu les sujets abordés. En plus de Mill j'ai apporté deux livres de Noam Chomsky: Propagande, médias et démocratie et Les dessous de la politique de l'Oncle Sam. L'extrait présenté au début de mon article provient de ce dernier livre.

 

Se profile une cancélation de concert à Wenzhou dû à un typhon mais rien de certain pour l'instant. Tout le monde suit la météo de près!    

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires