Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 09:50

Beaucoup de route, transport en avion et en train, chaleur tropicale et...rhume en bout de course grâce à l'air climatisée...Ce que je redoutais...Les théâtres sont magnifiques (voir mon site web yannickrieu.com) et bien fournis en équipement. Par contre peu d'expérience au niveau de la prise de son pour un groupe de jazz. Je m'improvise technicien de son quelquefois. Les salles acceuillent de 800 à 1800 spectateurs et elles sont la plupart du temps pleines. Des jeunes et des moins jeunes, c'est vraiment des concerts pour 7 à 77 ans! L'acceuil est incroyable et il arrive que les gens participent en claquant des mains, surtout les morceaux qu'ils connaissent. Nous jouons quelques morceaux populaires chinois pour le plus grand plaisir des auditeurs.

 

Les restaurants sont toujours bons et c'est à chaque fois une fête! Beaucoup de découvertes culinaires sont possible pour un esprit et un palais curieux. Les déjeuners sont d'une incroyable variété...Ça change des deux oeufs bacons si monotones et sans surprise! J'y vois là une relation avec l'esprit, le caractère d'un pays. Dis-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es! 5000 ans d'histoire et 56 différentes ethnies y sont peut-être pour quelque chose. Il y a encore des gens pour lever le nez sur cette culture...Parfois l'âme humaine est si difficile à cerner! De petits détails touchant comme ce restaurant qui fait déposer une fleur à notre table pour indiquer que le service est terminé ou bien l'exquise douceur des femmes qui travaillent...aux postes de péages! Malgré la barrière qui se lève pour nous ouvrir le chemin une fois le montant dû payé, elles esquissent un mouvement de la main toujours gracieux pour nous dire que la voie est libre. Beaucoup de ces petits détails rendent ce pays agréable et humain.

 

Que de leçons nous pourrions tirer si nous n'étions pas si convaincu que nous vivons dans "le plus meilleur pays du monde"! À chaque fois que je reviens au Québec je suis confronté à une dureté et un égoïsme qui semblent naturels à la majorité des gens. Les visages rencontrés dans la rue sont souvent fermés et sourire à une femme est souvent perçu comme déplacé (je l'ai trop souvent expérimenté!) et rarement rendu.

 

Il faut que je me prépare pour le concert de ce soir et que je guérisse ce rhume... 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires