Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 23:37

Nous quittons Hefei pour Changzhou. 4 heures de route séparent ces deux villes. Nous allons donc entreprendre ce dernier droit en autobus nolisé. Nous en sommes déjà au dernier concert...comme le temps file! Pour ma part je donne un autre concert le 12 avec des musiciens chinois qui se trouvent être les accompagnateurs d'un chanteur que l'on peut qualifié d'icône. Il est un peu le Bob Dylan (en plus rock) de la Chine et a marqué plusieurs générations par ses chansons qui parlent de liberté, d'amour, de mort...bref les principaux sujets qui ont toujours constitués le répertoire de tout chanteur digne de ce nom. Nous nous sommes rencontré à quelques reprises dans un de mes clubs de jazz préféré qui se trouve à Beijing, le East Shore. Seul club sans prix d'entrée que je connaisse en Chine, cet endroit est le rendez-vous des étudiants et fans de jazz. Il est situé sur le bord du lac Houhai et fait partie des nombreuses places qui bordent ce plan d'eau, au coeur de la capitale. Endroit romantique s'il en est, vous pouvez faire le tour de ce lac à pieds et visiter les boutiques, bars, kiosques où l'on vous prépare et vend toutes sortes de bonne choses à manger (brochettes, crêpes fourrées, gâteaux variés, biscuits, crème glacé etc.). On peut aussi louer un petit bateau munis d'un moteur électrique (pas de bruit!) et devenir capitaine pour une heure ou deux. Combien de couples j'ai vu marchant tranquillement, main dans la main, profiter du doux temps! Comme nous sommes loin de l'image d'une Chine intolérante que l'on veut nous faire avaler dans les médias!

 

La Chine est sur beaucoup de plan un pays paisible. Ses habitants n'aspirent qu'à vivre en paix après toutes ces années de vache maigre, de famine, de sécheresse et l'ignoble période que l'occident leur à fait subir (Nous les avons drogué sciemment-guerre de l'opium- nous les avons attaqué sous de fallacieux prétextes, nous avons favorisé son éclatement en soudoyant des chefs de guerre et j'en passe!). Non, notre passage ici n'est pas très glorieux et ils s'en souviennent. Ils ont une méfiance vis à vis des occidentaux qui se comprend aisément. Ceci dit et malgré cela, ils sont d'une chaleur, d'une gentillesse et d'une patience à toute épreuve! Encore hier en allant manger après le concert nous avons été reçu comme des rois. Cette gentillesse s'exprime de diverses façon qui va de dépasser les heures d'ouverture normales du restaurant spécialement pour nous, à vouloir nous faire goûter les cigarettes locales. Et n'essayez pas de leur donner un pourboire, ils refusent poliement mais fermement.

 

La conduite en chine est particulière. Ici, on utilise le klaxon non pas pour exprimer sa colère comme chez nous mais pour avertir de sa présence. C'est donc assez bruyant mais jamais agressif. Je ne sens à aucun moment de tension mais une espèce de fluidité et une souplesse au niveau des règles qui ferait attraper la jaunisse à n'importe quelle police québécoise. Tiens, en parlant police, je trouve vraiment cheap, scandaleux et hypocrite l'habitude de nos chers policiers de se cacher pour ainsi attraper des conducteurs coupables d'excès de vitesse. Qu'on ne me parle pas de sécurité! Si l'on veut faire ralentir les conducteurs il me semble plus logique d'être visible! Non, ce que l'on veut c'est du cash...ignoble cette culture...Et nous trouvons cela normal...Pour finir avec ce sujet policier, je ne rencontre pas plus de police ici qu'au Québec et beaucoup moins qu'en France. La circulation est régi par des civils qui ne sont pas toujours écouté...Les nombreux vélos, scooters et autres véhicules à deux et trois roues qui servent à transporter des marchandises naviguent dans ce flot de voitures sans heurts. C'est l'anarchie mais ça marche!

 

Pour en revenir au concert donné hier, j'ai eu des problèmes avec mon saxophone à cause de l'humidité. Les tampons qui servent à boucher les cheminées collaient (surtout la main gauche) comme de la gomme! Impossible de jouer des traits rapides sans avoir l'air d'avoir un problème d'élocution! Il faut dire que nous sommes dans la période la plus difficile niveau température, même pour les autochtones. Grosse chaleur, pluie violente de 15 minutes et retour à la chaleur. Tropicale donc.

 

Je vais donné une série de classes de maître dans les prochains jours. Il me tarde de rencontrer les étudiants et d'entamer des discussions avec eux.

 

Ah! oui! Dernière chose. La capitale de la Chine se nomme Beijing et non Pékin. Pékin est le nom donné par les colonisateurs dont je vous parlais plus haut.  Dans leur prétention sans borne, ces bonnes âmes ont rebaptisé cette ville, voulant ignorer une culture qui avait déjà nommé cet endroit! C'est un peu comme si, au Québec, on donnait de nouveaux noms à des endroits qui étaient déjà habités et nommés...mais j'y pense...c'est ce que l'on a fait...  

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires