Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 04:32

Spécialiste dans son domaine. Force ou faiblesse? Être musicien, est-ce une spécialité? La musique n'est-elle, après tout, qu'un prétexte pour s'ouvrir à une quantité d'intérêts que l'on peut toujours, étant "spécialiste", ramener à notre point d'intérêt principal. Un bon musicien est-il spécialiste de son instrument presque exclusivement ou alors se sert-il de ses (supposées) nombreuses connaissances, même extra-musicales, pour créer, inventer, imaginer de nouveaux chemins, de nouvelles possibilités, de nouveaux sons ou possibilités harmoniques, mélodiques etc.

 

Penser la musique uniquement en musicien me semble extrêmement étroit voire dangereusement réducteur. John Coltrane, pour prendre un exemple que je connais assez bien, était un grand lecteur, s'intéressait à beaucoup de choses en dehors de la musique, réfléchissait (pour celui qui a entendu des entrevues qu'il a donné, cela est évident), se penchait et était attiré par une foule de sujets comme la physique, la philosophie, la gastronomie, l'astronomie et j'en passe.

 

Beaucoup de musiciens ne voient en Coltrane que cet acharné du travail instrumental (c'est vrai!) mais sa musique, d'une haute et grande intelligence (donc sensibilité) s'est nourrit d'une multitude de choses autre que la stricte connaissance musicale et instrumentale.

 

Il est un peu triste de voir nombre de musiciens réduire la musique...à la musique! Celle-ci, comme toutes les activités menées avec sérieux, doit normalement déboucher sur du plus large, du plus grand, du plus profond.

 

Le spécialiste est un infirme. Le spécialiste qui s'enferme et réduit sa compétence à son domaine, agit comme une machine et non comme une personne sensible (donc intelligente). Nous ne sommes intelligent qu'au-dessus du coeur disait le philosophe krishnamurti. Autrement ce n'est qu'habileté et cette habileté peut être au service de la guerre, par exemple. L'Homme véritablement intelligent ne peut mettre son savoir au service d'une telle monstruosité, c'est tout simplement impensable. Dans notre grande confusion nous mélangeons encore le savoir, qui n'est que mémoire (un ordinateur est "intelligent"?), et intelligence qui est beaucoup plus que cela.

 

Je l'ai dit et je le redis, la musique n'est qu'un prétexte, un outil pour approfondir le réel. Le réel: les autres, ma relation avec l'autre, ce qui m'entoure, ce qui est en bas comme ce qui est en haut et moi-même.

 

La musique n'est certes pas un moyen de faire mon auto-promotion et n'est pas non plus un moyen pour me donner du crédit aux yeux des autres. Elle n'est pas non plus un moyen pour me répandre et prendre de l'expansion. 

 

Je l'aime trop pour cela. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires