Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 05:27

Ce texte fait suite à un article paru dans la Presse du mercredi 7 septembre qui a pour titre "Le Dalaï Lama en six tranches de vie". Des erreurs, omissions, demi-vérité apparaissent dans cet article qui ma foi, montre le peu de recherches que son auteure, Laura-Julie Perreault, aura fait pour écrire son article. On nous montre qu'une facette, celle que l'on retrouve partout et qui cache une vérité ou des vérités qui font parties du personnage du Dalaï Lama.

 

Né dans la province du Qinghaï et non au Tibet comme l'écrit notre journaliste, son village natal se nomme aujourd'hui Hongaï (dans le bourg de Shiniyao). Le frère aîné du Dalaï Lama a écrit dans son livre "Le Tibet" (1965): «Je viens d'une famille de paysans de l'Amdo, région qui tomba autrefois sous la juridiction du gouvernement Chinois (en 1724 d'après Laurent Deshayes dans son livre "L'histoire du Tibet", ouvrage de référence en la matière) et nous ne nous sommes jamais considéré comme Tibétains». Le Dalaï Lama n'est pas né au Tibet donc.

 

Les USA, dès le 12 avril 1949, avant la naissance de la République Populaire de Chine le 1er octobre 1949, dans un rapport du département des affaires étrangères, reconnaissent l'appartenance du Tibet à la Chine mais déclarent dans un même souffle, vouloir soutenir un gouvernement en "exil". Les raisons de cet exil seraient à chercher ailleurs que dans la politique chinoise à l'égard du Tibet alors...Illégal selon la justice international...

 

En 1951, dans une lettre envoyé au Dalaï Lama, l'ambassadeur des États-Unies à Delhi écrit: «Partez du Tibet, nous vous donnerons de l'argent pour vous et 100 personnes de votre suite et nous soutiendrons une résistance armée».

 

On retrouve ici la tactique utilisée par les États-unies dans nombres de pays pour parvenir à déstabiliser une région ou pays afin de favoriser leur "commerce" (lire pillage, exploitation). La plus récente illustration de cette tactique étant la Libye.

 

Plusieurs études (au moins 7) montrent en détails le soutien financier qu'ont reçu, entre 1956 et 1974, les "rebelles" tibétains, le Dalaï Lama et le plus gros de la communauté tibétaine en exil. Cette aide prenait la forme d'argent sonnant mais aussi de soutien logistique et d'armes.

 

Qui est derrière le Dalaï Lama?

 

Principalement le USA: Le Congrès (en 2010) ont soutenu le Dalaï Lama et ses organisations avec une somme de 15 millions de dollars (Radio Free Asia/Voice of America ne sont pas comprises dans ce budget).

Le NED (national Endowment for Democracy), organisation qui découle de la CIA, attribue officiellement 100,000$ d'aide. En effet, c'est sous l'administration Reagan que les opérations "non-armées" sont détachées de la CIA et que le NED est formé.

 

Le Tibet Fund et le Tibetain Center for Human Rights (TCHRD) quant à eux fournissent 4 millions de dollars.

 

Ce ne sont que les principaux. D'autres sources venant d'Europe viennent soutenir le Dalaï Lama et ses organisations.

 

La branche plus radicale qui est pour l'indépendance du Tibet et est prête à le faire avec les armes, le "Tibetan youth Congress" a été soutenu par le NED.

 

D'après john Kenneth Knaub, ancien directeur des opérations pour la CIA au Tibet, écrit que le Dalaï Lama a reçu entre 1959 et 1974, à titre personnel, 180,000$ par année. (John K. Knaub, Orphans of the Cold War, America and the Tibetan Stuggle for Survival, Ed Public Affair, USA, 1999).

 

Dans son livre "Au Loin, La liberté" le Dalaï Lama lui-même (pp 177, 184 et 202) dit que c'est son frère qui s'occupait des relations avec la CIA.

 

Voilà un portrait financier brossé à grands traits. Je ne cherche pas à noircir l'image du Dalaï Lama mais simplement montrer une partie de la vérité qui nous est trop souvent cachée pour justement faire croire que toute cette histoire du Tibet n'est qu'une question de droits humains ou de liberté confisquée où de braves moines tentent de survivre malgré la supposée ignominie de la politique chinoise.  

 

Ce que je comprends, c'est que cette province, qui fait partie de la Chine depuis le 13ième siècle, est le théâtre de jeux de pouvoir, le prétexte pour les Américains, entre autres, de faire pression sur la Chine et de diaboliser ses prises de positions politiques et culturelles.

 

Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille un site fabuleux www.tibetdoc.eu qui analyse, étudie l'histoire du Tibet et ses diverses relations au fil du temps avec les acteurs de son histoire, sans complaisance et avec justesse, comme l'a fait en son temps Melvyn C. Goldstein, anthopologue spécialiste du Tibet.  

 

Des amoureux du Tibet. Et de la vérité.

 

Savoir d'où vient l'argent, le "nerf de la guerre", peut nous faire comprendre beaucoup de choses sur les prises de positions, l'angle de vue du Dalaï Lama et son entourage. Pour que ce dernier affirme que Georges Bush est sa principale influence et fait parti de ses amis, cela aussi devrait peut-être nous faire réfléchir.

 

On connait le grand sens de l'humour de cet homme, mais certaine blague ne me font pas vraiment rire.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires

claude gillet 19/09/2011 20:44


Oui, je sais que vous êtes allé en Chine avec succès; je salue d'ailleurs votre «musicianship». Vous êtes un des grands.

Et je suis d'accord qu'il faut suivre les traces du fric. Mais la propagande vient de tous les côtés. Les chinois ne sont pas des tendres; les américains non plus. Pour moi, c'est quif quif.

Je pense même qu'en ce moment, les chinois sont plus dangereux; ils vont finir de piller le monde.

Et, je vois beaucoup d'artistes d'ici y aller, avec notre fric. Et je suis très content pour eux.

mais je m'inquiète du sort des artistes chinois.

Continuez votre bon travail musical.

NB, le site tibetdoc me semble très douteux :-)


Yannick Rieu 20/09/2011 02:06



D'accord (+ ou -) avec vous! Je ne peux défendre ce qui ne l'est pas! Je vous rapelle simplement que depuis l'arrivé au pouvoir d'Obama c'est 200 bases militaires de plus que les Américains ont
installées un peu partout dans le monde, ce qui porte le chiffre à...1000!! À ma connaissance, les Chinois n'ont pas de bases militaires dans le monde! (et ce n'est pas pour la liberté que les
USA s'installent comme ça...)


Respectueusement


Yannick Rieu 



Claude Gillet 19/09/2011 15:41


Il me semble que ce que vous reprocher à Madame Perreault vous afflige aussi. Quand on propose des arguments de la sorte il faut mentionner les sources, et les contre vérifier.

Votre fabuleux site, il est financé par qui? Et, présentez-nous la citation du lama où il présente GW comme sa principale influence.

De plus, ce post laisse entendre que le DL est une sorte d'agent américains, parce qu'il a reçu du financement. Soyez plus clair SVP.

Petite question: pensez-vous que vous pourriez pratiquer votre art aussi «facilement» en Chine?

Au plaisir monsieur Rieux.


Yannick Rieu 19/09/2011 19:27



Bonjour Monsieur Gillet


Merci pour vos commentaires. Un magnifique livre écrit par Melvyn C. Goldstein anthropologue et spécialiste du Tibet vous fournira toutes les preuves (ce livre est très bien documenté) dont vous
avez besoin. Un site existe (il y en a plusieurs en fait, mais celui-ci est bien documenté) www.tibetdoc.eu complètera votre documentation. Je ne sous-entend pas que le Dalai Lama est "l'agent"
de qui que ce soit, j'expose des faits. Quand on sait d'où vient l'argent, on comprend mieux la prise de position des gens. Quels qu'ils soient.


Mon site est un site personnel qui ne reçoit l'appui de personne. Ni argent, ni aucun soutien que ce soit. Simplement, je refuse de me laisser berner par la propagande auxquels nous sommes
soumis. 


En ce qui concerne mon art, je viens d'effectuer ma 8ième tournée en Chine...Avec beaucoup de succès!


Merci de prendre le temps de vous renseigner, je ne peux faire ce travail à votre place.


Respectueusement,


Yannick Rieu