Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 16:36

L'image projetée, chez certains artistes, est la chose la plus importante pour leur carrière. Le fond, pour eux, est quelque chose de secondaire vu qu'ils peuvent très bien vivre, gagner leur vie sans trop se préoccuper de sens, sachant bien que peu de personnes sont, après tout, sensibles au fond des choses. Je dirais même que l'image devient le fond, que si vous leur parlez de sens ils vous regardent avec des yeux paniqués ou alors ne comprennent pas le...sens de vos paroles. Pas trop de réflexions donc chez ces spécialistes de la surface et de l'esbroufe, chez ces champions de la propagande.

 

Ou alors ils vont tenter de donner du sens à ce qu'il font avec des textes nébuleux en sur-utilisant et vidant de leur substance des mots comme créativité, nouveauté, amour, spiritualité etc. Le flou artistique entretenu par le flou intellectuel de ces gens n'est que rarement discuté ou mis en doute. Si d'emblée vous tentez d'avoir une explication claire de leur concept, de ce qu'ils veulent dire, vous n'aurez pas de réponse ou alors on sera extrêmement surpris, gêné voire irrité de votre curiosité. Vous serez à priori suspect de ne pas aller dans leur sens, ou alors on vous traitera de prétentieux en s'arrangeant pour éviter toute discussion avec vous...

 

Il y a aussi de ces artistes qui donnent pour thème à leur création des évènements qui leur sont arrivés dans leur vie privée. Ils développent alors tout un discours remplie de préjugés, d'idées reçues, de faibles ou mauvaises réflexions qui ont pour effet de défoncer des portes...ouvertes!  Ces mêmes gens sont souvent incapable de discuter directement et franchement des ces problèmes avec les personnes concernées. La névrose ne peut être un point de départ valable pour une création à condition de dépasser cette névrose. Si c'est pour en faire l'apologie et en être fier...

 

Pour construire une bonne image, il faut des causes. Certains optent pour l'enfance (c'est toujours très vendeur de se pencher sur ces pauvres enfants sans défenses), cause "touchante" s'il en est!  L'image de l'adulte qui dit que l'important, pour l'enfant, c'est l'amour est un de ces clichés qui ne veulent pas dire grand chose...Personne n'est contre la vertu! Mais parlons de l'amour! Demandez à ces mêmes gens de vous parler de quoi est fait cet amour et vous aurez du...vent! Ou des stupidités sortant tout droit des films d'Hollywood, vous savez, cet amour gnangnan, fleur bleue...à vomir!

 

Avec l'amour vient la vérité, la franchise, la droiture, la tendresse, l'observation.

Avec l'amour s'en va la compétition, la jalousie, l'envie, l'égocentrisme.

De toute façon, l'éducation de nos enfants ne peut être un projet personnel.

 

D'autres causes gagnantes comme la liberté (chez les autres, ici on l'a...), la pollution, l'eau servent aussi à donner une image plus douce de ces artistes qui, pour arriver, sont prêts à beaucoup de manipulations et de mensonges!

 

Ces images servent trop souvent à cacher une pauvreté de pensée, de réflexion. Ce dont le Québec a besoin, me semble-t-il, est un dialogue franc, une réelle ouverture à l'autre. J'ai trop eu l'occasion de discuter avec des gens qui se disaient d'accord avec certaines idées mais qui n'en faisait qu'a leur tête une fois la communication terminée.

 

Où est leur véritable visage?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Marie-Soleil Belanger 11/07/2011 18:40


Je serais curieuse d'avoir des exemples concrets à l'appui, sans nommer de nom, bien sûr...
On sent ici un défoulement mais dû à quel objet de disgrâce?