Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 15:48

Impressions. C'est le titre d'une composition de John Coltrane qu'on peut retrouver sur une grande quantité de ses disques. Plusieurs versions donc de cette composition maintes fois reprise par le quartet (Mcoy Tyner-piano, Elvin Jones-batterie, Jimmy Garrison-contrebasse) entre 1960 et 1965. Il est intéressant de noter l'évolution du regard posé par Coltrane sur ce morceau et prendre ainsi toute la mesure de ce musicien hors norme.

 

Impressions est basé sur une forme que l'on rencontre beaucoup en jazz soit AABA, chaque section comportant 8 mesures. So What, composition de Miles Davis, est écrite sur la même forme et la progression harmonique est semblable: les deux premiers A en ré mineur, le B un demi ton plus haut soit mi bémol mineur et retour au A en ré mineur. Là s'arrêtent les points communs.

 

L'origine de la mélodie d'Impressions est vraiment intéressante et surprenante. En jazz les emprunts sont monnaie courante. Coltrane ne s'est pas gêné pour cette composition et ce n'est pas la première fois!

 

Une autre composition de Coltrane "Spiritual" (1961) est un copié-collé du début d'un spiritual appelé "Nobody Knows De Trouble I See" tiré du livre "The Book of American Negro Spirituals" publié en 1925. Mais revenons à "Impressions".

 

Le premier segment est tiré de la pavane de Morton Gould, mouvement de sa "American Symphonette" (1937). Composition populaire à cette époque et déjà interprété par Jimmy Luceford en 1940 et Ahmad Jamal (pianiste souvent cité par Miles Davis) avec son trio en 1955. La section B d'Impressions est tiré d'une autre pavane (comme quoi Coltrane avait de la suite dans les idées!) de Maurice Ravel cette fois, "Pavane pour une Infante Défunte" écrite en 1899 (première version pour piano).

 

Ce qui est peut-être anecdotique mais tout de même intéressant c'est que Coltrane utilise les deuxième thème de chaque composition originale. Le tout forme un morceau simple qui sert encore maintenant dans les jam sessions partout sur la planète!

 

Je ne m'aventurerai pas dans une description de ses improvisations sur ce morceau. Les mots étant ce qu'ils sont, c'est-à-dire nettement insuffisants pour cerner l'essentiel de ce qui rend cette musique incontournable et si profonde, je laisserai ce soin à d'autres. En leur souhaitant bonne chance...

 

Pour les plus curieux je ne peux que suggérer d'écouter les différentes versions que Coltrane en a fait pour saisir le vertigineux parcours de ce musicien sur les quelques années que dura sa carrière. 

 

À mon sens, le meilleur livre écrit sur Coltrane et d'où j'ai tiré mes informations: "John Coltrane-His Life and Music" de Lewis Porter aux éditions "The University of Michigan Press"

 

Une image vaut mille mots? Combien de mots pour une seule version d'Impressions"?

 

Bonne écoute!

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Michel 16/09/2012 15:09

Intéressant Yannick! Comme quoi créer c'est inventer du nouveau avec du ''vieux'', une espèce de bricolage ou d'activité associative.

Luc Trépanier 15/09/2012 21:52

Bonjour Yannick,

Je n'ai jamais entendu une version de "Impressions" en studio. Est-ce qu'il existe une version en studio?

Merci!

Marie-Soleil Belanger 15/09/2012 18:12

J'adore savoir d'où les compositions viennent. Ça donne plus de perspectives quand on écoute du jazz. Et ça donne envie de lire le livre sus-mentionné.