Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 14:33

Notre culture, je m'en rends compte, est détestable sur certains points.

 

Héritiers de la mentalité colonialiste européenne, il reste en nous beaucoup de cette prétention sur notre façon de voir les autres cultures, de les juger sans être capable de se prendre autrement que comme point de référence. Au départ, nous sommes convaicus d'avoir le meilleur système qu'on appelle encore "démocratique" mais qui en vérité ne peut plus porter cette appellation. Nous vivons dans une oligarchie. Voyons les choses comme elles sont et arrêtons de se gargariser avec ce mot: démocratie.

 

Cette incapacité et cette volonté de vouloir exporter notre système à n'importe quel prix (guerre, violence, pressions économiques etc.), cache une prétention toute en "finesse", où les mots sont plus importants que les faits. Héritiers donc de cette esprit de domination qui continue en sourdine mais qui reste pour moi bien détestable. Détestable car, bien sûr, on veut le bien de l'autre, on veut exporter notre liberté (qui devrait porter le nom d'individualisme...) pour que les autres peuples puissent "goûter" ce vent de liberté, vent qui à bien des égards sent l'égoïsme à plein nez. N'oublions pas que notre chère liberté s'exerce sur le dos d'autres pays et cultures. 

 

Notre société occidentale s'est bâti en grande partie sur le pillage de l'Afrique, de l'Asie, de l'Amérique du Sud et continue, de façon plus hypocrite, encore aujourd'hui. Hypocrite car au nom de la liberté, de la paix et de cette soi-disante démocratie.

 

Je me demande parfois si des gouvernements comme la Chine par exemple, que l'on traite de haut à cause de ses politiques autoritaires ne sont pas plus désireux dans l'ensemble et dans le fond, de sortir le peuple de sa misère, de bâtir une société plus heureuse que certains de nos gouvernements occidentaux. 

 

Nous faisons toujours trop rapidement et qualifions, un peu de façon pavlovienne, ce pays de dictature et de totalitarisme, pointons les problèmes (et il y en a!) sans voir les nombreux autres côtés positifs que ce gouvernement apporte pour ses gens.

 

Les chinois sont des gens profondément pacifiques et, pour avoir faits maints voyages dans ce pays, n'aspirent qu' à vivre en paix. Connaissez-vous une seule base militaire chinoise? Combien les États-unies en ont-elles disséminées un peu partout dans le monde? Pour maintenir la paix? pour apporter le liberté et la démocratie? Voyons! Ouvrons les yeux et les bons...

 

Il y a des injustices en Chine? Oui! Et ici? Non? Est-il vraiment nécessaire d'en faire le détail? Nous qui sommes "libre" et "riche", que faisons-nous de si extraordinaire de cette liberté et de cette richesse? 

 

Je discutais avec des chinois concernant la hausse des frais de scolarité. Il faut dire qu'en Chine existe un réel et très fort sentiment de vouloir se sortir de la misère, sentiment qui se traduit par un partage du travail. Dans un restaurant, par exemple, on préférera gagner moins et faire le boulot à 10 serveurs là où 4 ou 5 serait suffisant. On partage les revenus mais tout le monde travaille. 

 

La première question qui leur vient à l'esprit, concernant les hausses c'est: mais qui sont les parents de ces jeunes qui militent? Cette question vient du fait qu'il est impensable pour eux de laisser leurs enfants et ce à n'importe quel prix, dans la misère. Un couple chinois gagnant moins de 30,000 dollars par année arrive à mettre de côté, par le biais d'un régime épargne-étude, 4000$ par année pour 2 enfants! Ils savent très bien que leur bonheur passe par le bonheur de ces enfants. Ils ont encore cet esprit de sacrifice, mot qui fait peur à beaucoup...

 

Une autre mentalité, généreuse, un désir de s'en sortir et un courage qui me laisse sans voix. Voilà peut-être ce qui fait la force de ce pays. 

 

Il me paraît évident que les manifestations devraient porter non pas uniquement sur les hausses des frais de scolarité mais sur les politiques injustes qui sont les fondements d'une oligarchie. 

 

Nos problèmes sont beaucoup plus profonds et larges qu'on le pense.

   

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires