Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 13:08

Je suis en tournée promotionnelle à Sherbrooke. Le soir dans ma chambre d'hôtel je lis, étudie les partitions que j'apporte avec moi. Il m'arrive d'ouvrir la télévision, par curiosité. Je n'en ai pas chez moi et elle est un bon moyen de "tâter le pouls" de tout un pan notre société.

 

Je passerai rapidement sur les émissions carrément destinées à des attardés mentaux, probablement conçues par des gens du même acabit...sans le savoir vu que c'est avec notre propre cerveau que nous nous évaluons...Je ne parlerai pas non plus de la propagande hallucinante auxquels les assidus de cette télévision sont assujettis. Il est clair que soumis à cette publicité quotidiennement, le cerveau se retrouve occupé par des valeurs à faire vomir, des stupidités et une violence, une espèce de frénésie de la consommation hallucinante et perverse.

 

Je veux parler ici d'une émission que j'ai regardé sur Vox, animé par Jean Barbe. Le sujet? Pierre Lemoyne d'Iberville, explorateur, navigateur. Jusque là ça va à peu près. Je dis à peu près car n'oublions pas que ces explorations se passaient sur un territoire déjà occupée par des humains...Bien sûr ce territoire n'était pas "mis en valeur" à la façon que l'on connaît aujourd'hui...C'est-à-dire que l'on exploitait pas systématiquement les ressources pour un enrichissement bien ciblé. Ce n'était pas encore le "bar ouvert" destiné à enrichir une élite...

 

Non, là où ça coince c'est quand on ajoute à Sieur d'Iberville les épithètes de commerçant et militaire. Là, il y a un problème. Pierre Lemoyne d'Iberville était donc un mercenaire. Payé pour faire la guerre, pour "explorer". Regardons aujourd'hui ce que sont ces gens qui pratiquent le même "métier". Les admire-t-on ces gens qui s'enrichissent sur le dos de cadavres? Non? Pourquoi qualifier d'Iberville de, et je cite, "grand montréalais", de "conquérant", de "héros"? Un personnage dont on devrait vanter les exploits? Un "héros qu'il faut ramener à notre mémoire"? Ce va-t-en-guerre qui rasait villes et villages? On me répondra sans doute qu'il faut remettre les choses dans la perspective de ce temps. Façon de justifier nos massacres et de poursuivre une cécité qui fait bien notre affaire...

 

Se souvenir? Oui mais dans une juste perspective svp. À ce compte, suffira-t-il de quelques années pour que l'on qualifie Bush d'explorateur qui aura libéré et apporté la démocratie en Irak? Ou Kennedy de héros de la guerre du Vietnam? Soyons sérieux et honnêtes!

 

De faire l'apologie de la violence, du meurtre, de l'épuration ethnique, de la cupidité sous des couverts pédagogiques me paraît bien risqué...Ou alors nous voulons, dans le fond, dénoncer une certaine violence lorsque nous sommes victimes mais la valoriser lorsque nous en sommes les acteurs. 

 

Justification qui ressemble à de la propagande. Je suis absolument contre cette façon de voir et de présenter l'Histoire. Nos enfants méritent mieux que cela. Tout projet nationaliste à besoin de ce genre de vanité qui fait dire et voir les choses avec un angle faussé, parce que nous, au fond, nous sommes mieux que les autres...

 

Je suis contre la violence...celle des autres et la nôtre. Dénoncer son voisin est toujours plus facile que se regarder en face.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires