Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 16:08

Une grande lassitude s'empare de moi. Une campagne électorale tous les quatre ans...J'en suis donc, grosso modo, à ma 10ième campagne. À chaque fois j'ai l'impression d'assister à une bataille de chiffonniers ou encore à des ex-conjoints qui se chamaillent pour savoir qui aura la garde des enfants (le peuple), qui a raison et qui sera le meilleur chef, qui sera le "boss".  

 

Et ça se tire dans les pattes avec toutes la mauvaise foi dont ils sont capables. L'autre, l'ennemi, l'adversaire ne fait rien de bon, ne peut pas faire quelque chose de bien ou de sensé. Ce serait reconnaître sa force, son intelligence et cela est hors de question. L'autre est mauvais parce qu'il est contre nous, il est de l'autre côté de la barrière, de notre barrière. De l'autre côté de nous-mêmes.

 

Que de puérilité, d'enfantillages, de perte de temps et d'énergie! Quelle vue étroite et sectaire! Caricature de débats, pauvreté de vision et petites lâchetés lâchées sans en avoir l'air de ci de là...Le mépris de l'autre avec ce sourire qui cachent les dents acérées. Bien oui! Nous sommes après tout...civilisés!

 

Je ne lis plus les journaux, je ferme la radio...Pour ce qui est de la télévision, je lui ai réglé son compte depuis plusieurs années déjà. 

 

J'ai lu les programmes, ça me suffit. Les débats, pour en avoir écouter quelques-uns dans le passé ne m'intéressent pas du tout. Discussions au ras des paquerettes, insuportables. C'est vrai que ça se passe souvent à la télé alors ils doivent rester lisibles et compréhensibles pour la majorité, celle qui se laisse bluffer par des discours creux et démagogues.

 

Les partis politiques mettent la moitié de leur budget électoral dans la publicité radiophonique et télévisuelle. Ce n'est pas là qu'on va vous expliquer et argumenter dans le détail. 

 

D'ailleurs on ne le souhaite pas. Nous risquerions de comprendre... 

 

Pour moi une campagne électorale devrait durée une semaine ou deux maximum. Avec de vrais débats, de vrais échanges...On fait durer pourquoi? Pour vendre de la copie? Avoir du contenu pour les bulletins de nouvelles? Pour être sûr de bien comprendre? Je le répète, quelques heures suffisent pour connaître les programmes. 

 

Par le plus grand des hasard je pars en tournée et reviens à temps pour voter.

 

Ça m'évitera d'entendre des politiciens, qui, comme des exs, préfèrent se jeter la pierre continuellement, au lieu de travailler et de s'entendre pour le bien-être et l'avancement du Québec. Si vous n'êtes pas avec nous vous êtes contre nous. C'est à pleurer!

 

J'imagine juste une seconde ce que cela donnerait dans un orchestre! Beau tintamarre en perspective...

 

Arriverons-nous un jour à cette maturité qui fait qu'au lieu de travailler les uns contre les autres, nous travaillerons ensemble, dépassant nos idéologies pour appliquer notre intelligence aux faits. Impensable aujourd'hui.

 

Faut croire que ce n'est pas tout le monde qui a cette espèce de sentiment d'urgence et que pendant que la maison brûle, on préfère discuter de la couleur du seau contenant l'eau qui éteindra le feu. 

 

Nous avons besoin d'une réelle coopération et pas à un semblant de convivialité, masque de la civilité sous des airs, déjà entendus, de douce tyrannie sauce démocratique. 

 

Je me demande parfois si ce n'est pas dans notre culture... J'imagine que les moutons avaient une vie avant les bergers...Non?

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires