Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 14:09

À toutes les époques les hommes (et maintenant les femmes aussi...) ont fait la guerre pour des motifs de liberté, de défense de son territoire, de sa langue, de ses droits, de sa religion etc. Aucune guerre n'a eu pour but déclaré d'assouvir cette violence qui est en nous. Même Hitler a fait la guerre pour des raisons logiques et justifiables selon (expansion géographique de l'Allemagne, jugée trop exiguë pour un si grand peuple) les critères de l'époque. Avec le recul, on peu voir que ces idées sont fausses et bien hypocrites.

 

À toutes les époques, les religions ont toujours été en faveur de ces guerres et en ont même été l'instigatrice à plusieurs reprises. Nous avons qu'à penser à tout ce mouvement colonial qui, à partir de la fin du 16ième siècle, a permis l'expansion de l'Europe en Afrique, en Asie et dans les Amériques. Pillage systématique des ressources de ces pays conquis par la force et la ruse dans certains cas, imposition de la religion, déculturisation de ces peuples jugés barbares.

 

Avec le recul et une vision historique des choses, nous sommes donc des occupants qui avons imposé à une autre culture nos valeurs. Les patriotes qui ont défendus leur langue et territoire étaient eux-mêmes des envahiseurs aux yeux des peuples autochtones (la plupart) qui vivaient avant eux sur ces terres. Tout ceci est assez simple à comprendre.  L'Histoire de l'Homme c'est l'histoire de ses conquêtes, toujours justifiées.

 

Je ne veux pas refaire l'histoire mais notre héritage est celui-ci. Pas besoin, me semble-t-il, de rentrer dans les détails sur la façon dont nous avons conquis ces terres que nous réclamons comme étant nôtres. Le temps ne change rien à l'affaire.

 

Après avoir parqué ces "occupés", les amérindiens, sur des terres que nous croyions sans intérêts, pauvres, nous voulons maintenant, avec le "plan nord" exploiter ces terres, en extraire les minerais, pétroles et autres richesses fabuleuses. 

 

Ce que j'essaie de faire, c'est de donner une perspective autre (peut-être celle des amérindiens...), une vision un peu différente et, somme toute, assez juste de notre position.

 

Nous nous croyons victimes, et nous le sommes d'une part, mais nous sommes aussi des envahisseurs d'autre part!

 

Pourquoi les patriotes seraient ces héros qui glorifient notre passé? Pas plus que les Anglais qui, eux aussi, se sont imposés à nous et justifient leur guerre, comme nous le faisons pour nous-mêmes! Nous pensons toujours que notre cause est bonne et juste!

 

Non, je ne refais pas l'histoire, je la met dans une perspective la plus large possible. Il n'est pas question ici, l'Histoire étant ce qu'elle est, de remettre en cause notre présence ici (ce serait complètement stupide) mais avoir une vision plus haute, prendre un recul, ne plus voir en "québécois" mais en humain. 

 

L'Histoire prend un tout autre sens à ce moment-là.

 

Pour finir, vous vous rappellez sans doute de cette chanson écrite par Boris Vian, Le Déserteur? Savez-vous qu'il en a changé certaines paroles pour d'autres?

À l'origine, la chanson finit par (je paraphrase mais garde le sens):  "Et dites à vos gendarmes qui viendront me chercher que je serai armé". Cette phrase a été changé par: "et dites à vos gendarmes qui viendront me checher que je n'aurai pas d'armes" 

 

Pour moi, il y a une nette amélioration dans ce changement, non seulement au niveau de la rime, mais surtout au niveau du sens et du poids de toute la chanson.

 

L'auteur refuse la guerre, même au prix de sa vie.

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires