Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2019 7 08 /09 /septembre /2019 16:08

Un vent de changement?

 

L’Homme vit dans une maison

Il n’en est pas content

Il a ses raisons

Et souhaite de nouveaux appartements

 

Il rebâtit donc sa demeure

Avec les mêmes travers

Les mêmes heurts

Que de celle d’hier

 

Hé bien! Hé bien!

Que me fallait-il changer?

J’en suis au même point!

Rien n’a bougé!

 

L’Homme se veut sage?

Doué de raison?

Intelligent?

N’a pas encore compris

Soyons indulgents

Que l’architecte c’est lui

Et que sa maison

À son image

La construit 

 

L’Homme fait la révolution

Pense changer la société?

Que nenni que non

Il ne fait que se répéter

La paix

 

Cela vous dérangerait-il

Athées ou croyants prosélytes

De nous laisser tranquille

Avec cette certitude qui vous habite?

 

Ce sujet ne nous concerne pas

Trop occupés à nous perdre dans le ciel

À sentir, voir et écouter

À humer, à goûter

Le miel

De la vie d'ici-bas

Dialogue

 

L'un affirmait que l'univers est infini

L'autre de rétorquer le contraire

Qu'il était grand mais circonscrit

Les deux amis de multiplier commentaires

D'argumenter, de raisonner; diserts

 

L'univers les interrompt  :

 

Je déborde les cadres de votre raison

Vous n'êtes pas mon aboutissement

Mais une possibilité, une vision

Un spasme, un éternuement 

Un orgasme dans le firmament

 

Dans dix milliards d'années 

Personne ni rien

Ne saura qui vous étiez 

Ou triste ou bien

Le soleil s'en sera allé 

Et encore je serai 

 

Dans cent milliards d'années

Vous n’aurez jamais existé 

La Voie ne sera plus Lactée 

De se souvenir de vous

Même l’oublie l’aura oublié 

Tout sera transformé

Planètes, satellites 

Continents, terres, cailloux

Succès et faillites

Mers et flots

Cités, cathédrales

Le laid, le beau

Peuples, civilisations

Le mesquin, le magistral

Tribus et religions

Tout cela au panier

 

En continuel extase

J'existe en dehors 

Et en dedans

Je suis l'espace

Je suis le temps

Je suis l'être

Et le néant 

 

D’abord surpris

Les deux amis

Se turent

Puis 

Groggys

Comprirent

Partager cet article

Repost0
Published by Yannick Rieu