Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 17:28

Vous avez sûrement remarqué plus vous prenez de la distance avec les choses plus elles paraissent se déplacer lentement.

 

Lorsque nous roulons en voiture, la chaîne de montagne au loin semble presque immobile alors que les arbres qui bordent la route défilent à grande vitesse. De même les événements.

 

Voir se dérouler le fil des événements de trop proche donne le vertige, tout semble se bousculer, tout va très vite, une histoire n'attend pas l'autre : politique, guerres, élections, mouvements, déclarations, jugements, manifestations, faits divers, découvertes, accidents, prouesses, etc. etc. Commenter ces événements sans prendre de distance relève de la folie et les résultats sont toujours médiocres voire pire.

 

Prendre du recul, prendre son temps, garder une distance, voir l'ensemble, abandonner les détails, temporairement ou non, donne un point de vue plus sensé, moins hystérique, plus posé. Quand j'écoute ou lis (cela m'arrive de plus en plus rarement) des chroniqueurs tenter de cerner l'actualité et finalement patauger dans une sorte de soupe où pas grand chose de limpide ne ressort je me dis que la vue de loin est nécessaire mais pas toujours possible...C’est sans parler des commentaires hâtifs-donc sans intérêts-sur Facebook. Je rajouterais qu'une bonne observation se fait toujours dans le silence.

 

L'actualité est anxiogène. Au lieu de perdre la tête, ce qui semble devenu la normalité dans les médias, sociaux ou non, simplement faire un pas ou deux, prendre de la distance, s’éloigner un peu donne une perspective au tableau. Tout va moins vite et prend son sens.

 

Vu avec un peu de distance le monde est moins tragique, plus vivable et pour tout dire assez comique par moment.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires