Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 10:53

La mort rapproche. Me suis réveillé avec cette idée cette nuit. Vraie pars vraie? En tout cas une chose est certaine, dans une majorité de cas, notre tristesse lorsque confrontée à celle-ci, ce sentiment de perte qui nous rend si désarmé, dépourvu et désemparé, ce sentiment de vide nous fait pleurer sur nous-mêmes. Et cela est inconvenant. N'est-il pas?

Tournée, manège...

Impossible de tenir un journal pendant la tournée. Pas cette fois. Trop de déplacements, de kilomètres, de fatigue. Le corps ne pense plus et s'il le fait se sont pour des choses pragmatiques.

Tellement reçu d'informations ces trois dernières semaines...Je dois laisser décanter tout cela; des odeurs, des couleurs, des sons, des situations, des mots devenus musique car entendus pour autre chose que des mots chargés de sens, des paysages, des cités, des hésitations, explications, mal-entendus, des connivences sans raisons apparentes, des regards qui en disent plus long que des phrases...

Tous ces gens qui vivent si loin et si proche; des frères et sœurs qui sont des "moi" que je ne connais pas et que je ne connaîtrai jamais ou si peu. Je suis eux sans qu'ils le sachent, ils sont moi sans que je m'en doute.

Tournée, manège...

Laisser reposer comme le bon vin, laisser respirer, oxygéner toutes ces émotions; le parfum du voyage prend corps souvent bien après le retour.

Le voyage rapproche. Il nous rapproche de notre nature, celle qui existera toujours derrière les masques de la civilisation.

Bien fait, il nous éloigne de nous-mêmes, ce que l'on croit être nous, nos habitudes, nos relations, nos certitudes, nos opinions. Un voyage bien fait casse le monde confortable de nos traditions, de nos valeurs circonstancielles.

Tout renaît, frais, nouveau, plein de sens. Le geste le plus banal devient révélateur. Un bon voyage décuple l'attention, décentre, déstabilise, "dé-range", remet en cause, interroge.

Le voyage en forme de point d'exclamation, c'est bien, celui en forme d'interrogation me semble plus intéressant. Non?

Partager, un mot-clé en Chine.

Partager, un mot-clé en Chine.

Je me demande si le choix de mon instrument ne relève pas, après tout, de sa forme interrogative...

N'y a-t-il pas quelque chose de l'ordre de l'interrogation dans sa forme?

Vous me suivez?

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires