Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 15:50

Bientôt nous allons voter. Nos maîtres seront désignés. Après cette mascarade de démocratie ils n'auront que peu de compte à rendre. C'est un fait.

Comment changer les choses alors?

À moins que ce monde nous aille, nous pouvons continuer de voter et poursuivre notre chemin en ayant adopté des valeurs qui ne nous correspondent pas.

Si ce monde ne nous plaît pas, il faut le changer. Pas par le haut (élections) mais par le bas, c'est-à-dire nous-mêmes.

Autrement dit: vivre dans le monde sans en faire partie.

Que veut dire faire partie du monde?

C'est d'abord croire que la pensée va régler nos problèmes alors qu'il est facile d'observer les ravages qu'elle cause tout le long de l'histoire.

Faire partie du monde c'est mal se connaître, refuser de voir la vérité: notre suffisance, notre manque de générosité, nos combats futiles et puériles pour se faire une place dans un monde...qui ne nous plaît pas!

Faire partie du monde c'est notre état de guerre permanent pour arriver à nos fins. C'est se croire pacifiste et être violent dans nos actes de tous les jours. La violence de l'ambition, de la compétition, de la performance, de l'idéalisme, du nationalisme, des croyances de toutes sortes.

Faire partie du monde c'est dire "je t'aime" sans y penser vraiment. C'est porter un masque et se croire à l'abris, c'est porter un masque et y croire!

Se mentir à soi-même.

Faire partie du monde c'est abdiquer, abandonner, reculer, se coucher, oublier, accepter, s'aplatir, renoncer.

Faire partie du monde c'est encore croire que les élections vont changer les choses. C'est accepter qu'on nous rende médiocre dans nos gestes.

Parce qu'être médiocre est plus facile, plus confortable, moins fatiguant, moins engageant, plus sympathique.

Faire partie du monde c'est baser nos relations sur le calcul.

Faire partie du monde c'est se mentir constamment à soi-même, se croire flamme alors qu'on est de mèche...

Les convictions molles font de bons électeurs.

Voter c'est valider un système qui maintient notre impuissance.

Vivre dans le monde sans en faire partie.

Tout un défi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires