Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 18:27

Un passant passait par là

Il chantait une ritournelle

Apprise à la maternelle

Ou dans un bordel

L'histoire ne nous le dit pas

Elle débouchait coin Davidson-Hochelaga

Lui se rendait chez son amie Greta

Il se retourna sur la belle

(Faut croire qu'elle avait quelques appâts)

Et avant même qu'il ne dise quoi que ce soit...

-"De quoi! Sur moi vos yeux!

Passez votre chemin grands dieux!

Mufle, sans dessein, crétin, pauvre guignol!

À moi! Au secours! À l'assassin! Au viol!"

Martelait-elle de sa voix de fausset

-"Loin de moi de vouloir vous importuner

Mais regardez plus bas, vos beaux souliers

De ceux-ci vos lacets sont défaits"

L'hystérique ne voulut rien entendre

Le passant qui passait par là

Comprit qu'il valait mieux, et sans attendre

Se tirer de ce mauvais pas

Se rendre illico chez Greta

C'est ainsi que sont nés ces quelques vers amers

Car notre homme, un peu poète

Devant cette indigne harpie replète

L'avait, il faut le dire, un peu de travers

Voici donc ce que notre quidam

Dédicaça à cette dame:

UN PASSANT PASSAIT PAR LÀ

IL CHANTAIT UNE CHANSON À LA CON

QUAND ELLE PASSA

L'AIR NIAIS

LES LACETS DÉFAITS.

SANS SE RETOURNER

IL L"ENTENDIT TOMBER

ET SE CASSER LE BRAS

Partager cet article

Repost 0
Published by Yannick Rieu - dans Culture
commenter cet article

commentaires